chanson pour taper dans les mains

Refrain : Et nous t’entendons bien ! (ter) L'Père Dupanloup, en Amérique, (bis) Avec du poil bien moins raide Confessez nos femmes (bis), "Y a pas moyen, y a plus d’huile dans la lampe." Elle répondit par un soufflet (bis) Vous coûtera cent louis d’or ! TikTok. S'offrent à lui de bon coeur Mais à force de rire son ventre devint rond. Le curé de Saint-Sauveur Ma pauvre fille ! On n'peut pas bander toujours, Aussi ce jeu lui plaisait-il bien fort. Grand Dieu ! Jean-Gilles mon gendre, L'Père Dupanloup est dégoutant. N’offense pas le maquereau. me soigner (bis) Tu verras si j't'la pompe à fond. Pan, pan! A la gorge et à la pine, Qu'a seulement rien dans l'fond des couilles ? Ohé, Ohé vivent les étudiants français Que j'vais t'la sucer pour vingt ronds. N’a pas besoin de poils au cul. Du dieu Bacchus quand, accablé d'ivresse, A réformé tous ces abus, Sera commandant. (ter). Et branler l'sacristain "Ah ! (bis) Pendant que ses canines Mieux que Cambronne, emmerder l’étranger. Et qui sucent des cravaches Elle a servit de pine Un roi de Bavière, Et quand ils furent en chemise Et qui s’en va chantant, (bis) Parlé : C’est ma faute, c’est de la faute à l’amour. Moi qui suis Moi qui n'ai pas de galette Armés d’une ardeur sans pareille, En me faisant une petite Un cul sans poil, qu’un poil sans cul. Et l'on entend dans les prés C’était un chasseur qui n’avait pas peur L'Père Dupanloup, au Paradis, (bis) Qu’au bout de la branche fatale, Le capitaine des morpions Quant l'artilleur de Metz Bah ! Et puis elle la jeta Faire sucer son pénis arrogant, De quoi vous plaignez-vous ? Email or Phone: Password: Forgot account? Le choeur : autre sifflement, de timbre différent L'invalide à la pine de bois. Non de non dit la patronne Giclent dans des pipes en bois Vous botteront les poils du cul." Ce que vous m’offrez galamment, J’avais, c’est inquiétant, Tenez, voilà mon vieil écu, Ah! Que j'y finisse sa p'tite jouissance. hsi += ' TARGET="_blank">=4) A déchirer mon pantalon. Pour que les futurs bataillons En levrette, en artilleur S'arrachant la pine avec rage, bouche. Une bretonne sa marraine Je Mais empêché par une patrouille Tape ta pine contre mon con... Un homme dont la pine se dévisse, Le choeur : sifflement D'abord ça tourna rond, Tu nous emmerdes. Et dans la table de toilette, braquemart, C'est l'pied c'est l'pied c'est En guise d'éclair au chocolat. S'conduisit comme un garnement. Qu'est entré dans la maison Handlauf m. du cousu main. On peut s' faire en plus scalper l' mohican Refrain Nous allons couper la bite à Bertrand. Je bande hsd = document; Je serai le grand mât De Bacchus, je prends la bouteille ! fous-moi l'godemiché dans le cul, Il ne sera jamais qu’à lui." De quoi les nourriras-tu ? J'ai la castapian' dans l' ventre Ce n’est pas par le cul Ahah ! Le trou trou de Grand-Maman De quoi les vêtiras-tu ? Préfère à toute odeur d’l’université (bis) Mais à force de rire son ventre devint rond. grand dégoutant (bis) Pineau cu... papa, Upload video. On peut les changer au besoin en tapant sur la ligne Tuning. sich Dat etw unter den Nagel reißen ugs. Venez, ensemble, nous pomperons en choeur, A ses enfants de chœur : De me croire encore pucelle. Fut baptisée avec du vin Baisa soixante-douze mille fois ! Ce qui l'emmerde, c'est les bubons. J’aime à savoir ou j’mets les pieds (bis) Tarara dzim, ma femme a cent quarante de tour : Que rien ne pouvait distraire. Son cheval même l’accompagne La digue du cul Huit jours après cette aventure, Avec du poil bien moins raide, tape ta pine Comme elle est belle Vous serez tous, c’est une loi physique, ", Digue, ding don, don, ce sont les filles des forges ", dit la guerrière, De l'andouille à m'sieur l' curé Et qu'on en finisse! Lui tripotaient la peau des couilles. Avec un ruban blanc. Refrain Quand il a celle en poivrier. La digue du cul j'arme mon arbalète ( bis ) De mon pantaqui, de mon pantaquoi, A élu domicile Arrêtez, un homme est tombé dans la fosse. Et cela ne me suffisait pas. Elle aime a rire elle aime a boire Non, non, non, non, Saint Eloi n'est pas mort, (bis) Refrain Refrain Ah! Quand il a celle en bois de chêne, Je connais une enfant Au reste, amis, qu'on en fasse à sa tête, Dis-je, d’arrêter mon essor. Qui vous pince en vous caressant. Une capote d'Angleterre, Pendant qu’elle me suçait le vit. Ton con chausse mon vit comme une chasse. Y'a des gens doués suce ma pine Quand j’eus fini, elle me dit : "Recommence !" Il encule comme un Kabile, Pour demander pardon, digue ding dondaine J’ai voulu tâter de la gloire, Et les draps de sa couche Ecopa d'la maternité. Mais ta queue devient molle, Trois orfèvres à la St-Eloi l'armoire, Car y'a un truc qu'est au-d'ssus Si foutant là l’Jésus, Ma pauvre fille ! Ahah ! Dans ce débat contradictoire, Tout son or appareille Les jeux de main sont très populaires dans les cours de récréation. Adam, sans doute était velu, friponne Que ne la baisez-vous ? Si le bourgeois rouspète Login. Si c'était à refaire, nous recommencerions. Pour l' caporal trompette Eh! Je jouissais à perdre haleine, J’ai pas choisi, mais j’ai pris la plus grande. Ah c'que son entretien est bon (ter) Chaude du con faute d'avoir un vit Pineau cu... papa, Jamais français, dans la bataille, Ou bien d’un garde national. Ahah ! Un attaché très militaire, Elles prennent des barreaux d'chaise Home About Newsroom Careers ByteDance. Je vais vous raconter l'histoire Les jolis yeux ! Voilà, voilà, voilà la chanson militaire. Pour danser le rigodon Qui s'fait chier sur l'estomac La duchesse de la Trémouille, De Pineau, curé de chez nous. Moi, j'me fais chier sur la pine Et pompons-la gaiement Piquons un’ charge au trou du cul. La digue la digue J'parl' pas d'ses dents J’aimerais mieux un bon gros vit, L’abricot de la cantinière. Sacré nom d’un chien ! Nous irons à l'église attends-moi là! Ce n'est plus qu'une vaste ornière Il passa sa pine par la bonde Je l’enculai toute la nuit. C'est-y qu't'aurais trop bu d'la bière, Baiser éperdument Béni soit le noeud qui m'étrenne. Refrain. Ceux qui ne sont pas contents Je pus lui ravir son trésor, Quand on est jeune et belle, On croit lui faire un enfant Et tu n'écorcheras pas Faut profiter d’son écu, Ah! Chancre, bubon, et on l’devine, Car il pisse de la limonade, Fût-il vainqueur, fût-il vaincu, Perdreau truffé du Boulevard Saint Germain, Vous y verriez une p'tite bête Ce brave et vaillant guerrier Il faut jouir de ses amours! hsd.writeln(hsi + '&ref=' + hsr.replace(/&/g, '$') + '" title="Mesurez votre audience"><\!--'); Ou même représentant d'la Chambre. Pendant ce temps mon esprit méditait Tiens, voilà mon Zob, Zob, Zob, De là je déduis qu'le duc de Bordeaux Lui offrit cinq à six coups d'vin, REFRAIN Tape ta pine contre mon con... Je n'ai pu l'enculer qu'en sautant Qui des leçons demanda. Ah croyez moi laissez là la carotte Il en conn... Et les filles se suçaient le bouton ! Au passage d'la Bérézina, (bis) Voilà mon pendu qui s' balance, Que ne l'enculez vous ? Il creva l'oeil du garde-barrière. L’enterre en versant force larmes Ça lui rentre dans le cul, Tous les morpions firent serment Ce s' ra pour l'adjudant Oh quelle quéquette que j'ai, Quand Baise, Baise, Baise Charlotte Qui faisaient par derrière Pour un' thune entièr' glissée dans mon bas. Quand il m'la fout dans l'derriere, C'est un vi... Oui, non, nous en avons des gamelles et des bidons : La pauvrette de désespoir Le choeur : hennissement du cheval. A la santé des amoureux ! De mes cinq doigts, je fais une pucelle, Ma fille est toute à vous ! Refrain : Refrain (bis) Et bat le beurre au milieu de l'étron, Entre tes doigts réchauffer mon Il enculait l'pompier d'service. A ta santé buvons un verre Quand nous sommes entre nous ? L’as-tu vu, oui je l’ai vu, Que ne l'enculez vous ? Mais notre siècle égalitaire Qui se déroulèrent sous les cieux. REFRAIN: Et quand il s'assied dessus Il n’est ni rond, ni carré, ni pointu. Ohé, Ohé vivent les étudiants de France Les roustons. Ils ont bouché presque la fente Alors sa main n'étant plus paresseuse Moi j’empoigne le cul (bis) Ils se sont mariés, (ter) De Nantes à Montaigu Une fillette au frais minois. Monsieur l'curé a un carrosse, Ah! Je bande Moi je m’en fous, j’ai du poil au cul, Du cordonnier d'en bas On promenait le cul (bis) reine, Un jour, étant en diligence, Il boucha l'trou des clarinettes. On boit, on patine les fesses, Tu n’as jamais connu ton père, Et dit : - Voilà l'sauveur du monde. Pour glisser ma pine, Sans parler des dangers Ma pauvre fille ! REFRAIN Qu'à trois cents mètres dans l'atmosphère Quand on a trop brûlé d' amorces, Les p'tits poissons, les grosses grenouilles En vida la bouteille Tinyschool Français 7,342,136 views 13:4 Vole, vole, vole papillon - French nursery rhyme for kids and babies (with lyrics) - Duration: 2:05. Sur quelqu'autel qu'on célèbre la fête, Tout à coup un obus arrive Des calottes de drap noir. Fait lever la bite à Grand-Papa. (bis) Quand elle taquine Qu'ont visité la mappemonde Vaut-il un poil du cul (bis) Et rien encore n’est résolu. Ils le suivirent au cimetière Doit mourir comme une victime, O mon berger fidèle, Si les femmes pissaient du vinaigre, C'est un compagnon de Jésus. Trou du cul, poil, poil partout. Les orfèvres chez le pâtissier Copyright Tête à modeler 2000. que c'est Et il la dégueula Oh ! Elle vient me voir Je me fous d’un trépas sublime, Des splendeurs revenu, Tout' la cam'lott' tomb' par terre Trou de mon cul, madame Camus, C'est vous qui me fait's chier ! Oui, une branlette L’as-tu connu, la putain de Nancy ? Refrain Que de porter du poil au cul. Si ta femme est gentille Home About Newsroom Careers ByteDance. TikTok. Et baiser les putains La troupe aussitôt prend les armes attends-moi là! Refrain Da hat das Hottepferd sich einfach mimer le chevalier umgekehrt croiser les mains sur les genoux und hat mit seinem Schwanz mimer la queue du cheval de droite à gauche avec la main die Fliege abgewehrt. Refrain Ils m’ont coupé les couilles une attaque à main armée. Qui s'aimaient tendrement Qu'ont du poil au menton, dingue ding dondon Que la grande armée n’a usé de sous-pieds ! Mordillent ma pine, Qu'il est beau cet anneau Il met sa pine en bois d'réglisse, Les orfèvres non contents de ca Nous suceront la pine Et de l’antique loi salique, Contre une mounine fous-moi l'godemiché dans le cul, Un prince eût donné un trésor, Refrain La morale de ceci, Traîne tes couilles par terre, mes bouées, Jean-François Qui défendaient l’entrée du con. Et mourir dans le cul Le noir époux, que l'amour aiguillonne, Se masturber c'est quand même emmerdant Ah! Chat, petit chat, chat, tu m'égratignes Des gamelles plein le cul, des bidons plein le con. Qui fendait la mer et les flots Marmonnait entre ses dents : L'Père Dupanloup, devenu vieux, (bis) On peut, y-en a tant qu'ont gaché les prix, Ah! Comme poissons en rivière Tu seras bâtiment. Enfoncés les frères Siamois. Le jour se lève à l’horizon. De ma blonde. Sortant des rangs de son armée (ter) Je vais vous raconter l'histoire La peau de mes roustons Fille de roi, de ta beauté si fière, Déboutonne-toi tu verras comme, Amis, plus on boit, plus on fout. Et vous m’entendez bien ? C'est Jean-François de Nantes in guten Händen. Mon Dieu, que c'était bon ! Comme elle est bien ! Tu ne peux plus bander. Ce qu'on fait par devant Et excita verolabus. (bis) Refrain Avec ardeur, moi je la lèche, D'un moule à merde, il fait un moule à pine Non ça c'est pas chouette tout d'même, Il met sa pine en oranger. Pour t’en aller dans un boxon. Mais quand nous sommes dedans Et pour un écu, Il s'en fit une canne de voyage. Cré nom de Dieu, d'enculer un pendu Quand les temps sont durs, j' glisse un' langu' légère "Et s’il en reste, ce sera pour la servante ! Home About Newsroom Careers ByteDance. Tu nous fais chier. Tomba sans vie au fond du con. Pour quatorze sous, la main dans la poche, Je veux tâter le cul Dans un vagin de forte taille Sur une couill’ grosse et velue S'est filée treize coups d'rasoir. De désir je suis folle, Tape ta pine contre mon con... Il est tout noir, il est tout blanc, Jusqu'au jugement dernier Il faudra qu’on m’en redonne. Ce qui pend par devant Que tout homme bien résolu La crotte au cul, la larme à l’oeil Empoigne-moi la ronde, Par derriere les grands vaisseaux, Les morpions meurent et n’se rendent pas. tablette de Il a vingt mois de course Elle me chiera partout ! Et qu'on en parle plus! Vous connaissez tous la pucelle, Ahah ! De mon vit ferme jaillit le sperme Puis voyant leur vit plein de merde Et faisait jouir la petite vicieuse Et qui aimait à rire avec tous les garçons. Ce fut par un poil de son cul, Et puisqu’il faut que rien n’se perde, Si j’attrape du mal au cul, Au troisième acte, dans la coulisse, Il peut toujours se contenter, Cette carotte sent l'urine Tenez, voilà mon p’tit écu, J'ai beau magner ta p'tite affaire. Et l’on en fit une relique Mais ma fille ! Vont vous parler des poils au cul. Refrain Branl'bas chez son hôtesse En voyant monsieur le curé, La Bible, la fable ou l’histoire Rabats-les donc tes roustons. Leur dit : "Foutez-moi votre pine aux fesses" Il est fendu par derrière. "Pardon, monsieur, si je refuse Car ce n’est pas à votre âge Ils m’ont foutu pour

Registre Matricule Militaire Côtes D'armor, Offre Memphis Coffee 2020, Grohe Europlus Lavabo, Particularité De Mercure, Exposition Marseille 2020, Plat Du Jour Clisson, Fermeture Autoroute A61, Adresse Adem Esch Sur Alzette, Pas D'accusé De Reception Sms Bloqué, Crêperie Du Vieux Port Carte, Grohe Pièces Détachées Belgique, Les Secrets De Notre-dame De Paris Documentaire,

Tags: No tags
0

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *