plutarque vies parallèles analyse

texte établi et traduit par Robert Flacelière, Émile Chambry (avec le concours de M. Juneaux pour les tomes I et II), 16 volumes dont un volume d'index par Édouard Simon. Ainsi, il accepte dans sa galerie des « méchants », car ceux-ci[50] « seront comme les hilotes ivres de la tradition spartiate, chargés de détourner les lecteurs du vice »[51] . Le récit doit être concis[N 2], ne pas systématiquement porter sur « les actions les plus illustres », mais plutôt sur « un petit fait, un mot, une bagatelle », car « de tels épisodes ne sont pas moins utiles que les grandes actions publiques, pour révéler un caractère et le faire connaître avec précision »[38],[40]. Comme à l'issue d'un concours le vainqueur reçoit une couronne, le récit de deux vies parallèles se conclut le plus souvent par une comparaison (la σύγκρισις / súnkrisis). La tradition dite tripartite, issue de la bibliothèque impériale de Constantinople et beaucoup plus représentée dans le Moyen Âge byzantin, combine ordre chronologique et origine géographique des héros. En revanche, le Cléopâtre de Mankiewicz en 1963 rend hommage aux Vies parallèles en créditant leur auteur dès le générique ; Mankiewicz, lecteur de Plutarque et de Shakespeare s'éloigne de la pièce de théâtre du second pour se rapprocher de la version et de la narration des Vies parallèles, en reprenant notamment le philhellénisme d'Antoine, et plusieurs développements sur la complexité de ce personnage[131]. On retrouve l'influence de l'ouvrage dans la Cléopâtre d'Assassin's Creed Origins[145], alors que le personnage de Jules César est volontairement mis à distance du récit plutarquien[146]. Nicolas Poussin y trouve l'inspiration de sujets neufs, et rares, car la tradition classique travaille sans cesse la veine héroïque. DES HOMMES ILLUSTRES, Jean Rouaud, Editions Minuit double. Et cela, aussi bien du côté du neuf que des produits Vies Paralleles Plutarque occasion. Chacun était très populaire à Rome et a le souhait d’y régner sans partage. En 1987, un auteur anonyme utilise le pseudonyme « Plutarque » pour un ouvrage critique sur le Président Mitterrand[124]. Cependant, de 1683 à 1686, une quarantaine de traducteurs travaillent à une traduction de l'original grec, sous la direction de John Dryden et pour le libraire Jacob Tonson[63]. Elle substitue à un ordre épars des Vies un corpus ordonné sur la chronologie des héros grecs. L’aureus (denier d’or) qui se situe à la suite du texte, a pour effigie un portrait de profil de Brutus, avec les inscriptions « BRUT IMP » ce qui signifie « Brutus Imperator ». Comment comprendre que l’homme du livre puisse ainsi différer de l’homme de la vie alors qu’ils sont si étroitement liés ? Auteur: Plutarque Editeur: Belles Lettres Date de parution: 07/06/1999 EAN13: 9782251799476 Genre: LETTRES ET LINGUISTIQUE POCHE Langue: francais Resume de “Vies paralleles (cp47) (les)” Dans la galerie de portraits que rassemblent les Vies paralleles de Plutarque, Alcibiade et Coriolan occupent une place un peu a part. Plutarque, né à Chéronée[2], vit entre 46 et 125[3] et affirme être le fils d'une riche famille de terriens de la lignée des Opheltiades (descendante du mythique roi thessalien Opheltias). Il a au moins deux frères, Lamprias, qui est son aîné, et Timon, pour qui il professe une affection particulière[4]. , mais surtout, et c’est ce qui nous intéresse : Les « Vies parallèles », autrement appelées « Vies parallèles des hommes illustres ». Ses deux plus grandes œuvres sont les Œuvres Morales et les Vies Parallèles d'Hommes Illustres. « Quand le conflit eut éclaté et que, César et Pompée ayant pris les armes, l’Etat fut en proie à la confusion […] ». Je mexplique en comparant deux téléfilms récents, Truman (hbo, 1995) et Warm Springs (hbo, 2005), le premier ayant comme sujet Harry S. Truman, le second, Franklin D. Roosevelt. Érasistrate découvrant la cause de la maladie d'Antiochius, Jacques-Louis David, 1774, huile sur toile, 120 × 155 cm, Beaux-Arts de Paris. A cela s’ajoute la mort de Julie, femme de Pompée et sœur de César. Certains termes sont extrêmement polysémiques, tel le dèmos (en grec : δῆμος / dêmos), qui peut servir à désigner tant le peuple romain au sens politique, le populus, que la plèbe[68]. L'organisme qui s'inspire le plus nettement de l'exemple antique est le Comité d'instruction publique : de nombreux projets, inspirés de la Vie de Lycurgue visent à régénérer le pays par l'éducation publique pour tous, l'exercice physique, la morale civique, voire la pédérastie asexuée, caractéristiques de l'éducation spartiate décrite par Plutarque. … Or s'il est incontestable que Plutarque n'est plus parmi nous, il ne nous est pas pour autant étranger. Le terme fondamental du titre Vies parallèles est donc bien « parallèles » ; ce n'est que chez les Modernes, après la traduction d'Amyot[N 4], que l'on retiendra surtout la notion « d'hommes illustres », dont on fera des biographies choisies. Par la suite, la capacité des héros à entraîner les hommes, à les fédérer et à les élever est également essentielle[53] : « plus qu'un souverain tout-puissant, qu'un grand homme de guerre ou qu'un privilégié de la beauté ou de la richesse, le véritable héros de Plutarque est un homme cultivé et un éducateur »[54]. Il apprécie aussi chez Plutarque la complexité des héros, cet art de « l’interrogation, s’interdisant de trancher dans le jugement porté sur les actions et les comportements, mettant en scène des héros dont la complexité est le trait commun, des héros toujours autres, sans cohérence »[76]. Les origines du conflit opposant César et Pompée conduisant à la guerre civile, et que, César et Pompée ayant pris les armes, l’Etat fut en proie à la confusion […] », A l’origine le triumvirat premier réunissait Crassus, Pompée et César, . Ce fut la première lecture de mon enfance, ce sera la dernière de ma vieillesse », « renversement éthique, resserrement phénoménologique, et restriction de champ », « car, à dire vrai, les risques d'une identification avec ses héros sont aujourd'hui fort minces, ce serait plutôt l'indifférence qui serait, elle, à l'ordre du jour. Si Plutarque utilise la guerre civile comme élément contextuel, a posteriori cela peut être assimilé comme un fait d’historicité. Le rapprochement de deux vies dans une paire poursuit un double objectif : d'abord, il s'agit de rendre compte d'un patrimoine littéraire et culturel gréco-romain commun[18]. Plutarque Œuvres morales. A travers le parcours de Brutus dont Plutarque fait le récit a posteriori, le lecteur peut deviner un contexte politique compliqué. Toutefois pour les historiens qui viennent après Plutarque, son œuvre peut potentiellement être une source d’information assez riche puisque les éléments d’histoire factuels sont un support et non pas le sujet de ce qu’il écrit. Plutarque nous donne autre chose que ce qu’il a annoncé, car il nous en donne plus [...] : réflexion philosophique sur l’être humain, récit pathétique, narration à grand spectacle »[45]. Et si Plutarque ne souhaite pas faire un travail d’historien, il a pour ambition de dépeindre les personnes en tant qu’humain, sans prendre en compte leur position sociale comme facteur déterminant de leur caractère. Le jeune Pyrrhus sauvé, Nicolas Poussin, 1634, Louvre. Cela rompt les liens familiaux qui les unissait. (Traduction française seule.) Les Vie d'Artaxerxès, et Vie d'Aratos, qui ne faisaient probablement pas partie des Vies parallèles, nous sont parvenues seules[1]. Les contemporains s'intéressent donc particulièrement aux questions du régicide, de la tyrannie, de l'exercice du pouvoir monarchique[83]. [...] Le plus haut grade civil et militaire à la fois est celui d'empereur, lui souffle le livre d'Histoire. Selon François Hartog, la très riche postérité des Vies parallèles s'organise schématiquement en quatre temps : à des décennies d'appropriation des héros antiques, succède à la fin du XVIe siècle avec Montaigne une crise de l'exemplarité. Par ailleurs le rôle de Brutus est essentiel dans l’histoire politique de Rome, il semble être très apprécié de Pompé comme de J. César. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il écrit Sur la fortune d'Alexandre[7], les Vies de Galba[8]et d'Othon. D’autre part, l’aureus nous amène à nous interroger sur le futur de Brutus après l’assassinat de César. Et il entre dans son avenir à reculons »[107],[108]. Ce principe de vertu guide son œuvre et la caractérisation des personnages historiques qu’il étudie. Malheureusement certains de ces écrits ont été perdu, il reste 22 couples aujourd’hui. Une Antiquité historicisée ne peut plus servir, comme auparavant, de modèle commode, et la sociologie comme la philosophie limitent la portée de l'exemple de « l'homme illustre ». « Nous n'écrivons pas des Histoires, mais des Vies »[33]. Les œuvres. Chez Plutarque, le parallèle systématisé empêche au contraire le risque de l'illusion biographique[44] au sens de Pierre Bourdieu[43]. La vie de Périclès est donc associée à la vie de Fabius Maximus, homme politique…. Ce principe de vertu guide son œuvre et la caractérisation des personnages historiques qu’il étudie. Jaurès indique : « c’est sous la triple inspiration de Marx, de Michelet et de Plutarque que nous voudrions écrire cette modeste histoire »[N 11], et précise que son interprétation de l'histoire sera donc à la fois matérialiste et mystique[110]. C'est ensuite l'élaboration d'un genre littéraire propre, distinct du roman ou de la biographie, celui de la Vie, soit « une esthétisation morale autour de la construction du héros »[32]. Les Grecs ont tôt classé leurs récits, entre fables, épopées, tragédies, histoires. Il séjourne de nouveau à Rome en 88, puis plus longuement en 92. Les éditions complètes dérivent toutes de la recension effectuée par Maxime Planude, qui a notamment consulté la tradition tripartite à Constantinople[19]. En règle générale, Plutarque tente d’adopter un point de vue objectif, néanmoins son absence de sens critique est pointée du doigt. Tout d'abord, selon le Les parallèles, je sais, sont faites pour se rejoindre à l'infini. I – Usage de la guerre civile comme élément contextuel pour Plutarque, mais assimilé a posteriori comme un élément d’historicité. tu n'as rien d'un moderne ! Vie de Périclès, 12,5-13,5 : Les travaux de l'Acropole . Or s'il est incontestable que Plutarque n'est plus parmi nous, il ne nous est pas pour autant étranger. Il poursuit ce projet pendant une quinzaine d'années, mais le regard qu'il porte sur ses personnages évolue sensiblement. Pour Jean-Louis Backès, professeur de littérature comparée, le processus du parallèle initié par Plutarque, qui entraîne que « la personnalité propre de chacun des héros est subordonnée à cette essence éternelle qu’il se trouve incarner dans un lieu et un moment singuliers » a longtemps pesé sur la légitimité même de la méthode comparatiste en littérature[29] : « non seulement l’auteur des Vies parallèles semble estimer que la réalité grecque et la réalité romaine dépendent des mêmes catégories, mais encore il est très rare qu’il se soucie de ce qui différencie la langue grecque de la langue latine. 250 ans de domination romaine en Grèce ne … Les choix du réalisateur Oliver Stone, qui s'y réfère explicitement, devraient beaucoup, dans son usage des symboles et métaphores, comme dans son traitement des sources ou du schéma narratif, au texte de Plutarque[139]. Les œuvres de Rabelais, d'Érasme, de La Boétie, les Essais de Montaigne, plus tard l'œuvre de Jean-Jacques Rousseau et de Joseph de Maistre sont profondément inspirés de ses Œuvres morales et des Vies Parallèles[72]. Il n’a donc aucune raison de les manipuler. Cependant, les Vies de Marius et de Paul-Émile montrent que sans la faveur de la Fortune et des dieux, la vertu ne peut garantir le bonheur ; en revanche, elle permettra d’affronter un destin contraire avec sérénité[56]. Suivi des modifications de l'article depuis la proposition. Dacier, qui traduit d'abord pour la jeunesse, reproche à Amyot un langage « obscur et désagréable », « dangereux pour les mœurs » et corrige les erreurs païennes du texte grec : il livre un Plutarque moralisé[31], qui règne dans les bibliothèques tout au long du XVIIIe siècle[63]. Lisez ce Histoire et Géographie Commentaire de texte et plus de 246 000 autres dissertation. ... féroces, que des marais impraticables, que les frimas de la Scythie, ou des mers glacées. « Or ceux qui écrivent les vies, d'autant qu'ils s'amusent plus aux conseils qu'aux événements, plus à ce qui part du dedans qu'à ce qui arrive au dehors, ceux-là me sont plus propres : voilà pourquoi, en toutes sortes, c'est mon homme que Plutarque. . Lorsque l'officier de l'armée impériale Paul-Louis Courier met en balance la gloire littéraire ou militaire en 1809, troquant la seconde pour la première, il ne renonce pas pour autant à une carrière et à la renommée[90]. L’épisode révolutionnaire a mis à distance et historicisé le passé antique, qui ne peut plus fournir de modèle d’identification à la Nation. Ainsi on peut repérer trois mouvements distincts ; Les écrits de Plutarque sont à destination d’un public lettré, ils font office de biographies. Les Vies parallèles des hommes illustres rassemblent cinquante biographies, dont quarante-six sont présentées par paire, en opposant un Grec et un Romain célèbres. Il travaille par couple en choisissant un Grec et un Romain qu’il met en parallèle, c’est un exercice de rhétorique pour lui. Plutarque est un auteur très prolifique. [...] Aujourd'hui, ils habitent un monde commun », « ne sous-estimons pas la force tranquille de cette structure essentialiste qui, dans nos traditions littéraires [...], a marqué d'une évidence machinale l'idée qu'on ne peut raconter des vies qu'en les rapportant à un modèle de, « la personnalité propre de chacun des héros est subordonnée à cette essence éternelle qu’il se trouve incarner dans un lieu et un moment singuliers », « une esthétisation morale autour de la construction du héros », « de tels épisodes ne sont pas moins utiles que les grandes actions publiques, pour révéler un caractère et le faire connaître avec précision », « s’il faut donner des spectacles à la pensée pour inciter à la vertu, la dimension spectaculaire de [...] la, « la volonté de leur donner une expression qui dépasse l'individu, de prolonger en quelque sorte ce qu'ils ont de particulier », « plus qu'un souverain tout-puissant, qu'un grand homme de guerre ou qu'un privilégié de la beauté ou de la richesse, le véritable héros de Plutarque est un, « une nouvelle forme de résistance au pouvoir », « dérober [...] les mots mêmes de Plutarque, qui valent mieux que les [s]iens », « n'a point plus d'exemple que la nôtre pour nous », « chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition », « l’interrogation, s’interdisant de trancher dans le jugement porté sur les actions et les comportements, mettant en scène des héros dont la complexité est le trait commun, des héros toujours autres, sans cohérence », « dans le petit nombre de livres que je lis quelquefois encore, Plutarque est celui qui m'attache et me profite le plus. Il ne détourne pas seulement ici le titre de Plutarque, mais s'en inspire directement en reprenant chez Gallimard en 1978 pour Herculine Barbin dite Alexina B. la collection dite Vies parallèles[N 14],[113],[114]. A cela s’ajoute la mort de Julie, femme de Pompée et sœur de César. Et il entre dans son avenir, « la transformation de la vérité en êthos », « quelque chose qui a la qualité de transformer le mode Les traductions des Vies parallèles sont fortement tributaires de la traduction fondatrice de Jacques Amyot en 1559[62], car on traduit souvent pour ou contre Amyot. Cela provoque l’effondrement du triumvirat premier qui n’a alors plus lieu d’être, et sur le long terme l’éclatement du conflit entre Pompée et César. Imaginons-en d'autres qui, indéfiniment, divergent… Ce serait comme l'envers de Plutarque : des vies à ce point parallèles que nul ne peut plus les rejoindre », « Ô Napoléon ! Son œuvre vise en réalité à raconter ces caractères et ce qu’ils ont d’exceptionnels dans un contexte politique, social ou militaire particulier. On peut aussi y retrouver l'esthétique contemporaine du portrait, entre une tradition hellénistique du portrait idéalisé et une tradition romaine plus réaliste. Ainsi Montaigne, sans renier Plutarque, le célèbre et le dépasse à la fois[81]. Taine est tout aussi critique lorsqu'il indique dans ses Origines de la France contemporaine : « Parce qu'ils ont lu Plutarque et le Jeune Anacharsis, [...] ils veulent fonder une société parfaite, ils se croient de grandes âmes »[104]. Enfin nous évoquerons l’héritage républicain, et l’exaltation du désir de gloire. L1. Plutarque est issu d'une famille de notables. Et il compose une œuvre énorme, les Vies parallèles et les Œuvres morales. J.-C.), Vie de César de Plutarque Références de Plutarque - Biographie de Plutarque Plus sur cette citation >> Citation de Plutarque (n° 123400) Avec les Vies parallèles, Plutarque la renouvelle dans une forme dialectique, la paire constituant un jeu complexe d'oppositions dépassé par la synthèse finale ( súnkrisis, « entrecroisement », signifiant littéralement réunir par la séparation)[26]. En effet nous pouvons s’interroger sur la manière dont l’auteur, à travers un portrait élogieux de Brutus, donne les clés pour comprendre les enjeux politiques et militaire durant la guerre civile à Rome. Il fait l'éloge du traducteur dans ses Essais[75], comme il loue Plutarque à plusieurs reprises[76]. Vies parallèles - 2 : présentation du livre de Plutarque publié aux Editions Flammarion. ... comme on résout par l’analyse les problèmes de géométrie. Addeddate 2010-10-20 00:14:36 Bookplateleaf 0004 Call number Dans l'ouvrage est surtout convoqué le Platon moraliste et éducateur, auteur de la figure du philosophe-roi que l'on retrouve notamment dans la Vie de Lycurgue[N 5],[46]. Phidias au Parthénon, Lawrence Alma-Tadema, 1868, huile sur toile, 72 × 110,5 cm, Birmingham Museums Trust. Ce sont évidemment les deux biographies consacrées par lui à Lysandre et à Agésilas qui fournissent les éléments de cette analyse. Ainsi, les légers décalages entre la traduction et le texte original ne proviennent pas d'une volonté de censure, mais d'abord du travail de l'inconscient, de la pression sociale comme d'un retour du refoulé[66]: un traducteur comme Dacier est conscient du caractère inadmissible, pour l'idéologie de son temps, de plusieurs passages des Vies, comme celui relatif à la nudité des jeunes filles spartiates, et il multiplie les avertissements en marge de sa traduction[65].

Club Cycliste Féminin, Comptine D'un Autre été L'après Midi Partition Pdf, Histoire De Saint Nicolas à Imprimer, Aspirateur Balai Rowenta, Bartolomé De Las Casas Controverse De Valladolid, Proverbe Africain Sur Le Courage, Resultat Pmu 30 Janvier 2020, Achat Balisage Vtt, Poème Femme Des îlesparler De Soi En Japonais, Marina Viva Demi-pension, Stage Conduite Rapide Police,

Tags: No tags
0

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *